Le Pigamon jaune

Thalictrum flavum Pigamon jaune par Isabelle Gravrand Le pigamon jaune est une plante qui se développe rapidement et qui peut atteindre la taille d’1 m 50. Son nom traduit cette particularité puisqu’il vient du grec "thallo", je pousse, et "ictar", vite. On l’appelle aussi parfois la rhubarbe des pauvres. Elle montre ses fleurs jaunâtres entre mai et août, sur le bord des cours d’eau ou des étangs, au milieu des prairies humides à hautes herbes ou de zones marécageuses.

Ses racines, vénéneuses, étaient autrefois, du fait de leur couleur jaunâtre, utilisées en teinture mais aussi comme purgatif.

En France, on le rencontre quasiment sur tout le territoire, mais il est considéré comme étant en régression, principalement dans le sud de la France. Le pigamon jaune est protégé en régions Nord- Pas-de-Calais, Centre-Val de Loire et Aquitaine.
La raréfaction des prairies bordant les cours d’eau, qui tendent aujourd’hui à se boiser, est la cause de sa régression.

Photo Cen Centre-Val de Loire / Isabelle Gravrand ©
 

feuillage gauche